Pour que l'aventure continue ! En ce mois de décembre, les GBU ont besoin de votre soutien financier.
Pour accompagner le développement des GBU sur les campus français (discussions autour de la Bible, Marc l'expérience, Forum Veritas...) nous vous encourageons à faire un don à notre association.
Nous vivons uniquement de vos dons. Votre don peut être de 5€, 10€ ou plus, nous vous en serons très reconnaissants ! Merci. Dons en ligne.
GBUQuestion suivanteForum VeritasGBLPresses Bibliques UniversitairesAmis des GBUCreusons la Bible
Historique de l'IFES

Logo IFES Les Groupes Bibliques Universitaires Français comptent aujourd'hui de l'ordre de 200 membres actifs étudiants auxquels se joignent de nombreux autres étudiants et amis dans environs 80 groupes en France.

Ce mouvement soixantenaire s'inscrit dans une dynamique de plus grande envergure. Dans le monde entier, des étudiants se réunissent dans le but de mieux connaître la Bible et le Dieu qui en a inspiré le contenu. Daniel Bresch, président des GBUF de 1962 à 1969 nous trace un bref historique du mouvement international IFES auquel est affilié le GBU depuis sa fondation.

Lisez également l'historique du GBU, du même auteur.

Pour avoir de plus amples informations sur ce qu'est l'IFES, visitez le site officiel de l'organisation.

Les débuts Britanniques...

La période de consolidation pendant les années après la première guerre mondiale permit aux GBU britanniques de forgerune identité dont la portée allait largement dépasser son espace d'origine.Avec la contribution solide de théologiens le mouvement élabora une base doctrinale (1924) qui est pratiquement celle de l'IFES.
En 1928 il se constitua en "communion" inter-universitaire nationale (Inter-Varsity Fellowship, I.V.F.,aujourd'hui U.C.C.F., Universities and Colleges Christian Fellowship). En 1936 fut fondée la maison d'édition I.V.P. (Inter-Varsity Press), au rayonnement mondial inestimable, toujours en plein essor.

L'expansion du mouvement

Petit à petit des mouvements similaires s'individualisèrent, en dépit des oppositions, en Norvège, Suède, Hollande,suivie par la Suisse.Des GBU s'organisèrent en Australie, Nouvelle Zélande et au Canada, grâce au travail pionnier de certains responsables britanniques volontairement expatriés. Il faut citer ici la forte personnalité d'un Howard Guinness.

Le mouvement atteignit les États Unis en 1940. Des contacts s'établirent par le fait des études que des étudiants chrétiens étaient amenés à faire à l'étranger,et grâce au travail pionnier par des visites prolongées. Le projet de rencontres ou conférences internationales entre responsables de ces mouvements naissants se réalisa en 1934, en Norvège. Celles-ci se poursuivirent dans différents pays d'Europe jusqu'en 1939, à Cambridge, pratiquement à la veille de la deuxième guerre mondiale. On put y accueillir deux participants remarqués, l'un allemand,l'autre russe, précédemment responsables nationaux de leurs mouvements, opprimés, puis interdits sous les deux régimes, nazi et soviétique.

Naissance officielle du mouvement

C'est en 1947 que la conférence tenue à Boston consacra la création d'une union internationale, l'I.F.E.S. (International Fellowsbip of Evangelical Students). Parmi les dix mouvements fondateurs figuraient celui de la Chine créé tout juste un an auparavant (ce fut la première et, hélas, la dernière Assemblée pour ses délégués) ainsi que celui de la France.

Le premier Secrétaire Général de l'I.F.E.S. fut M.Stacey Woods originaire d'Australie (1947 - 1975), un infatigable voyageur, fermement attaché à la vision de mouvements pris en charge par des étudiants autochtones.Il avait le don de déceler les potentialités de jeunes responsables qu'il encourageait par son enthousiasme et sa chaleur fraternelle. Il avait fait ses armes au Canada dès les années 1930.

La période d'après-guerre connut l'émergence et la croissance remarquables de plusieurs mouvements en Europe,par exemple la SMD (Studentenmission in Deutschland).Des GBU vigoureux virent le jour dans de nombreux pays d'Asie, certains affrontèrent par la suite de grandes épreuves.Puis le mouvement se répandit en Amérique Latine ; l'accès des pays africains à l'indépendance favorisa l'éclosion de GBU aux effectifs nombreux dans ces jeunes universités. En 1971 quarante mouvements étaient affiliés à l'IFES, cent cinquante deux en 2007.

Quelques noms...

Plusieurs ministères itinérants seraient à signaler, dont bénéficièrent un grand nombre de responsables,par exemple Hans Bürki, de Suisse, ou Ada Lum, de Hawaï. Nous mentionnerons au moins un orateur, John R. W. Stott,d'Angleterre, souvent mis à contribution dans les conférences régionales ou dans les Assemblées Générales Mondiales (qui ont lieu tous les quatre ans).

Une vision pour un mouvement

En introduisant en 1934 la Conférence à Oslo, le professeur Ole Hallesby avait fait cette déclaration aux accents prophétiques, alors qu'il n'était encore guère question d'union ou de fédération organisée - il venait d'évoquer les craintes suscitées par les débuts du mouvement et le recours indispensable à la prière - :

    "La Bible parle beaucoup de l'heure de Dieu. Quand c'est l'heure de Dieu, il se passe toujours quelque chose... Maintenant nous sommes certainement à l'heure de Dieu..."
 
En ce moment Ailleurs

Lire les brèves précédentes

Réseaux professionnels et ressources en ligne à destination des amis des GBU, des GBUssiens d'avant.

En partenariat avec le GBU, les Presses Bibliques Universitaires sont une collection pour réflechir aux questions que se posent nos contemporains.

Sur Creusons la Bible vous trouverez un ensemble varié de ressources théologiques pour découvrir ou approfondir la foi chrétienne basée sur la Bible.

De nombreuses ressources en ligne sur Question suivante pour réflechir aux questions existentielles et se forger une opinion éclairée sur la foi chrétienne et sur la Bible.

Le site des Groupes Bibliques Lycéens est à votre disposition si vous cherchez des informations sur les groupes, des méthodes et des exemples d'études bibliques, des contacts, etc

Forum-veritas: Des conférences-débats au sein des facs, avec des intervenants de points de vues contrastants pour une compréhension globale du monde.
Association des Groupes Bibliques Universitaires de France (AGBUF)
21, rue Serpente, 75006 Paris - (+33) 1 43 54 93 43 - contact@gbu.fr
Le design de ce site est sous une licence Creative Commons.
Mentions légales